La pratique du Nippon Kempo a pour but de développer un essprit fort et courtois par l'Intermédiaire de l'étude du combat. Cette etude fait intervenir un ensemble technique très éclectique permettant de faire face à de nombreuses situations conflictuelles. Le Nippon Kempo permet à ses pratiquants de développer leur force de caractère et leur détermination.


C'est le Professeur Sawayama Masaru Muneumi qui fonda le Nippon Kempo (que nous pourrions traduire par "Loi japonaise du poing") en 1932. Il élabora sa méthode prenant modèle sur les protections du Kendo ainsi que sur leurs exercices d'entraînement.


C'est donc à partir de 1934 qu'il dirige des exercices de combat avec protection, incluant des techniques de percussion, de projections et de clefs. Le premier tournoi de Nippon Kempo eut lieu à Ôsaka en 1936.
Puis la guerre Sino-Japonaise éclata, en 1940 il fut mobilisé en Chine. Durant son séjour, il s'intéressa aux arts martiaux chinois qui influenceront les techniques futures. Vers 1953, il organisa une démonstration de Nippon Kempo à Tôkyô, avec ses 70 élèves, et firent sensation dans le milieu des arts martiaux. Plusieurs universités adhérèrent aussitôt. En 1954, le Nippon Kempo fut adopté comme discipline officielle par l'université du Kansai.


La compétition du Nippon Kempo peut être comparée à celle du Kendo. On y retrouve une organisation similaire ainsi que le port de protections (Bogu) composées d'un casque (Men), d'un plastron (Do), d'une coquille (Mata Ate) et d'une paire de gants (Gurobu).


Pour valider un coup en compétition, il faut que le combattant exécute une attaque combinant trois caractéristiques (Shin - Gi - Tai) ; le kiai (matérialisant l'esprit), l'engagement corporel (le corps) et la technique d'attaque (Atemi, Gyakutori, Nage). La frappe valable (Yuko Datotsu) est sanctionnée par un point (Ippon) en compétition. L'évaluation du ippon par les arbitres est un exercice difficile. C'est pourquoi ces derniers sont au nombre de 3 et doivent être eux-mêmes des pratiquants expérimentés de haut-niveau.


La pratique du Nippon Kempo ne se résume pas au simple aspect compétitif, mais s'influence sur un travail de la plus pure tradition japonaise. A savoir, le travail de formes codifiées (Kata / Kihon / Kumite) et de self défense.

     
Accueil | Le Nippon Kempo | Les évènements | Multimédia | Contactez-nous | Liens